Notre U.S.C.
Liens
La Maison du Peuple
Recherche

Commune de Braine-l'Alleud : Accueillantes d'enfants.
Posté par Webmaster le 9/12/2008 11:00:00 (2593 lectures)
Commune de Braine-l'Alleud


Article extrait du journal - Vers l'Avenir Brabant Wallon du 9 décembre 2008 -
Auteur: Fanny GUILLAUME

Titre: Accueillante,un métier en voiede disparition

Leur nombre est en baisse alors que la commune fêtera l'an prochain les 30 ans de son service d'accueillantes d'enfants conventionnées.

Il y a dix ans, la commune de Braine-l'Alleud comptait 42 accueillantes d'enfants à domicile. Aujourd'hui, elles ne sont plus que 28. Une diminution qui s'explique par des statuts précaires et un accroissement des exigences. "

Avant, on les appelait gardiennes d'enfants, rappelle le président du CPAS Olivier Parvais. Il s'agissait bien souvent de mères au foyer qui arrondissaient leurs fins de mois tout en s'épanouissant dans la garde d'enfants. Elles n'avaient pas de statut et tout le monde ou presque pouvait devenir gardienne d'enfant. Elles étaient considérées comme bénévoles et n'avaient pas droit aux congés. "
Ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Les accueillantes bénéficient d'un statut " hybride " et cotisent pour une semi-sécurité sociale qui peut leur assurer une mini-pension. Parallèlement à cette évolution des statuts, les exigences pour devenir accueillantes d'enfants ont été renforcées. " Elles doivent posséder un diplôme lié à la petite enfance, comme une formation de puéricultrice ou d'institutrice, souligne Laurence Dewilde, assistante sociale au service des accueillantes d'enfants conventionnées du CPAS de Braine-l'Alleud.

Si elles n'ont pas cette formation, elles peuvent en suivre une dans une école de promotion sociale ou au Forem. " Les exigences en matière d'infrastructure ont également été modifiées. " Les personnes qui désirent se lancer dans ce type d'activités doivent avoir suffisamment d'espace et bénéficier d'un accès à un espace extérieur ou vivre à proximité d'un parc public ", ajoute Laurence Dewilde.

La commune recrute Ces contraintes ne compensent pas les maigres avancées. Du coup, le nombre d'accueillantes ne cesse de diminuer. Or, malgré les efforts pour développer des crèches, la Commune a bel et bien besoin de ces accueillantes. La Commune recrute donc dans ce secteur. Les personnes les plus intéressées pourraient être des mamans en pause carrière qui souhaitent élever leur bébé et en garder d'autres en même temps.


En 2009, le service des accueillantes d'enfants conventionnées du CPAS brainois souhaiterait développer le concept des co-accueillantes. " Il s'agirait de regrouper deux ou trois accueillantes conventionnées sur un même site que l'on mettrait à leur disposition et de les associer au même projet, note le président du CPAS. Il s'agirait d'une alternative sérieuse aux crèches. "

Ce projet permettrait non seulement de pallier le manque de crèches mais aussi de permettre aux personnes qui ne bénéficient pas d'un endroit adéquat pour exercer cette profession de se lancer.

Pour information:
Centre public d'action sociale de Braine-l'Alleud (02 389 00 90).

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.